Faire son stage à l’étranger

Isabelle Carle est coordonnatrice des stages à l’IFSI de Savoie. Elle revient avec nous sur les différentes démarches à suivre pour partir en stage infirmier à l’étranger.

À partir de quelle année d’étude peut-on faire son stage à l’étranger ? 

À l’IFSI de Savoie, il y a une seule période pour faire son stage à l’étranger lors du quatrième semestre, à savoir en deuxième année. Ce n’est pas toujours pareil pour les différents IFSI. Dans le référentiel IFSI il y a un nombre de semaines de stage par semestre. Lors du quatrième semestre, 10 semaines sont consacrées au stage. Dans l’IFSI de Savoie, sur ces 10 semaines nous en consacrons deux au service sanitaire et sur les 8 semaines restantes il est possible d’en prendre 4 pour effectuer son stage à l’étranger. Chaque IFSI agit cependant selon son projet pédagogique. Dans certains IFSI, le stage à l’étranger peut se faire en troisième année par exemple. 

Quelles sont les qualifications attendues pour partir en stage à l’étranger ? 

De la part des étudiants il n’y a pas de qualifications particulières. À l’IFSI de Savoie comme ailleurs, on leur demande de former un groupe d’au moins de 3 étudiants pour qu’ils ne se retrouvent pas seuls dans un pays à l’étranger. On leur demande également de partir avec le soutien d’une association. Ils doivent aussi présenter un projet agrémenté d’une lettre de motivation et expliquer leur objectif de stage. 

Il n’y a donc pas de qualifications particulières requises, cependant le formateur qui est référent pédagogique de chacun des étudiants volontaires émet un avis non pas sur leurs résultats mais plutôt sur leurs posture et leurs comportements à l’IFSI. Si l’étudiant a par exemple eu un avertissement pour absences injustifiées ou non-respect du règlement intérieur, on ne prend pas le risque de le laisser partir. Mais ce choix ne se fait pas en fonction des résultats. 

Quelle est la démarche pour faire son stage à l’étranger ? 

Les étudiants doivent nous remettre un dossier avec leur lettre de motivation, leurs objectifs, et expliquer pourquoi ils ont choisi de partir avec le groupe qu’ils ont formé au préalable. Ils doivent en effet annoncer comment ils se sont rencontrés et comment ils comptent financer leur voyage. Ce dossier est examiné par le directeur de l’IFSI et dans le cas où l’IFSI compte un coordonnateur des stages, ce dernier l’examine également. Nous demandons par la suite, l’avis du référent pédagogique avant de donner ou de refuser notre accord pour le stage. Tout cela se fait lors du second semestre , au milieu de la première année afin que les étudiants bénéficient de suffisamment de temps pour monter leur projet. 

Vers qui dois-je me tourner s’il n’y a pas de coordonnateur dans mon IFSI ? 

Dans les IFSI où il n’y a pas de coordonnateur de stage, la demande doit se faire auprès du référent pédagogique ou du directeur de l’établissement. 

Une liste des choses à penser avant de démarrer son stage à l’étranger ? 

En raison du soutien apporté par une association, souvent les étudiants ont un temps de préparation auprès de cette association. Il est notamment dédié aux vaccinations et autres. De notre côté, nous leur prévoyons un rendez-vous au niveau de l’espace santé public qui s’occupe de les former sur les mesures sanitaires. Et puis nous leur créons une fiche de départ dans laquelle nous leur rappelons de penser aux vaccinations, aux visas, et aux passeports. Nous leur demandons une copie de ces documents et de leurs billets d’avion et leur rappelons de s’inscrire sur le site Ariane, site du ministère des affaires étrangères et qui permet de déclarer tous les professionnels et les étudiants qui sont à l’étranger. 

Ces articles peuvent également vous intéresser