Le dispositif national pour l’autisme a été présenté

Le 6 avril dernier, le gouvernement a présenté sa stratégie nationale pour l’autisme après 9 mois de concertation préparatoire. Cette stratégie, annoncée par la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel comme « pragmatique » et élaborée avec et pour les personnes autistes et leurs familles, se fixe comme objectif de « remettre la science et la recherche au cœur de (la) politique publique ».

La Stratégie fixe 5 objectifs à atteindre : renforcer la recherche et les formations ; mettre en place les interventions précoces prescrites par les recommandations de bonnes pratiques ; garantir la scolarisation effective des enfants et des jeunes ; favoriser l’inclusion des adultes ; soutenir les familles.

En pratique l’une des mesures consiste en la création d’un « forfait intervention précoce ». Le reste à charge des familles sera désormais pris en charge, ce qui n’est pas le cas actuellement alors même que la confirmation du diagnostic nécessite un processus de plusieurs mois avec le recours à des professionnels comme des psychomotriciens ou des ergothérapeutes par exemple. Par ailleurs, des mesures sont prévues pour améliorer la formation initiale et continue des professionnels de santé et travailleurs sociaux. Pour permettre la mise en œuvre de ces mesures, une enveloppe nouvelle de 344 millions d’euros sera dégagée pour la mettre en œuvre qui viendra se conjuguer aux 53 millions d’euros du 3e plan autisme.

Pour rappel, en France, 700 000 personnes dont 100 000 enfants sont atteintes d’autisme. Seul 1/3 des enfants autistes sont scolarisés en maternelle 2 jours ou moins et l’on constate une baisse de 13 % de nombre d’élèves autistes scolarisés entre l’école et le collège.

Thèmes : Handicap social

Ces articles peuvent également vous intéresser