Un Ehpad du Loiret est confronté à des décès multiples en pleine épidémie de grippe

capture-decran-2016-12-02-a-16-10-06Publié le 28.01.2019 par Lydie Watremetz
Article Hospimedia

Épidémie de grippe et décès multiples dans une structure de l’Ugecam à la Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret) sont-ils liés ? Les investigations sont en cours. Hasard du calendrier, Santé publique France lance sa campagne pour promouvoir la vaccination auprès des professionnels.

Les décès de six personnes dans un même établissement — quatre résidents d’Ehpad et deux membres du personnel — du groupe Union pour la gestion des établissements des caisses d’assurance maladie (Ugecam) à la Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret) ont été dévoilés le 25 janvier par le quotidien La République du Centre. Concernant ces disparitions, il évoque, dès le départ, un lien très étroit avec l’épidémie de grippe qui sévit sur le même site dans l’Ehpad Les Ombrages et le centre de réadaptation fonctionnelle (CRF) Le Coteau. L’Ugecam Centre semble plus nuancée dans ses explications. Par communiqué, deux jours après les révélations du quotidien, l’union reconnaît néanmoins dans cet établissement du Loiret l’existence depuis le début de l’année d’un « foyer épidémique touchant une vingtaine de personnes« .

Épidémie de grippe épinglée

Quant à imputer à l’épidémie de grippe les décès intervenus sur deux semaines de quatre résidents de l’Ehpad — âgés de plus de 90 ans —, il y a un pas, que l’Ugecam ne franchit pas encore. D’autant plus que des investigations sont toujours en cours. « Le lien avec la grippe n’est établi à ce jour que pour le décès d’une résidente survenu le 26 janvier au CHR d’Orléans (Loiret)« , écrit l’Ugecam. Autre précision, sur les quatre, trois avaient été vaccinés contre la grippe. Concernant les deux membres du personnel du CRF décédés, l’union semble botter en touche en soulignant que pour ces cas « l’établissement ne peut communiquer sur des éléments médicaux. Dans le cadre de la gestion de l’épidémie, l’ARS Centre-Val de Loire est chargée d’établir les faits concernant les causes des décès« . La République du Centre rapporte que les deux professionnels étaient « en arrêt maladie pour syndrome grippal« .

Retour à une situation normale

Contacté par Hospimedia, l’ARS répond de son côté, le 28 janvier qu’à ce stade, des analyses sont encore en cours et qu’il « n’y a pas de calendrier précis quant à la réception de leurs conclusions« . L’agence confirme aussi que l’établissement en question a mis en place des mesures dites de barrières du type : distribution de masques, rappel des mesures d’hygiène classiques en période de grippe et mesures de confinement. Pour ces dernières, aucune sortie de l’établissement n’est autorisée sans avoir vérifié que la personne a bien reçu un traitement par Tamiflu. Par ailleurs, l’ARS estime que « la situation est normale » dans la mesure où aucun nouveau cas n’a été signalé. Enfin, concernant les autres établissements de la région, « aucune difficulté particulière n’a été remontée à l’agence » du Centre-Val de Loire. Par communiqué, en fin de journée, également le 28 janvier, l’Ugecam annonce donc qu’elle envisage de rouvrir les deux établissements aux visites et d’autoriser de nouvelles admissions à partir du 31 janvier.

 

Santé publique France accompagne les professionnels dans la vaccination

Pour lutter contre les fausses informations qui circulent concernant la vaccination, Santé publique France met en avant le site institutionnel de référence Vaccination-info-service.fr. Le site lancé en 2017 dispose d’un espace dédié aux professionnels. Pharmacovigilance, recommandations, cas particuliers sont par exemple présentés. Santé publique France souligne également que des réponses scientifiques sont apportées sur ce site aux principales controverses comme celles concernant la vaccination contre l’hépatite B et la sclérose en plaques, le vaccin Ror (rougeole, oreillons et rubéole) et l’autisme ou encore la problématique de la dangerosité de l’aluminium dans les adjuvants.

À lire également

Le transfert des tâches peut améliorer la prise en charge des personnes polyhandicapées
25 janvier 2019

Contactez-nous 03 20 16 38 68 Envoyer un email Découvrir nos solutions
Simplifiez la gestion de vos remplacements Découvrez Teamsquare