Trous dans le CV : comment en parler en entretien ?

Aujourd’hui, les parcours professionnels ne ressemblent plus à un long fleuve tranquille. Que ce soit par choix ou par hasard, il arrive qu’une carrière comporte quelques trous. Immanquablement, le recruteur ne tardera pas à vous interroger sur ces périodes mystères qui ne figurent pas sur votre CV. Comment en parler en entretien sans ruiner vos chances de réussite ?

Qu’est-ce qu’un trou dans un CV ?

Ce que l’on appelle ici « trou » est un moment dans votre carrière, de plus de six mois, durant lequel vous n’avez pas travaillé et qui ne figure donc pas sur votre CV. Chômage, maladie, mauvais choix professionnel, congé parental ou sabbatique : les raisons peuvent être nombreuses.
Ces périodes passent rarement inaperçues et le recruteur vous interrogera rapidement à leurs propos.

Soyez franc

Il est fortement déconseillé de tricher en modifiant les dates de vos précédents emplois ou d’inventer une expérience professionnelle pour masquer un trou dans votre CV. De la dissimulation au mensonge, il n’y a qu’un pas. Il vaut donc mieux être clair si le recruteur vous interroge.
Même s’il s’agit d’un choix personnel, comme pour un congé, soyez honnête ! ne pas travailler, ne signifie pas forcément être inactif. Quelle que soit la raison pour laquelle vous avez un trou, il faut absolument que le recruteur comprenne les enrichissements personnels que cela vous a apportés.
Éducation de vos enfants, voyage, bénévolat : l’essentiel est de montrer que vous êtes une personne active et que vous n’avez pas employé ce temps à regarder la télévision.

Assumez

Faites preuve de maturité et assumez vos expériences, vos choix et même vos échecs. Comment voulez-vous qu’un recruteur ne soit pas sceptique quant aux trous de votre CV si vous-même avez des difficultés à les assumer. De plus, si vous tentez d’éluder les questions du recruteur à propos de ces mystérieux trous, il pensera immédiatement que vous avez quelque chose à cacher.
Montrez au recruteur  que vous êtes quelqu’un qui va de l’avant et ne perdez pas de vue que les mauvais choix ou les échecs peuvent être enrichissants. Il faut juste éviter que ces situations ne se répètent.

Soyez positif

Quelle que soit la situation, n’oubliez pas de rester toujours positif. Ne vous apitoyez pas sur votre sort. Si vous vous dépréciez, comment voulez-vous que le recruteur ait envie de vous choisir plutôt qu’un autre candidat ?
Alors, mettez en avant le fait que vous n’êtes pas resté inactif malgré l’interruption de votre carrière. Dites simplement au recruteur que vous vous êtes tenu informé des nouveautés et de l’évolution de votre secteur d’activité. De cette façon, vous lui montrerez que vous avez continué à mettre à jour vos compétences, cela jouera certainement en votre faveur.

Retrouvez toutes les offres d’emploi de la santé et du social sur Staffsante.fr et Staffsocial.fr.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Soyez le premier à noter cet article !)
Loading...

Ces articles peuvent également vous intéresser